Quelle posture adopter pour savoir votre parent âgé en sécurité ?

Comprendre

Encore de nos jours, les personnes âgées peuvent être la cible d’agressions, que ce soit dans la rue, chez eux ou via internet. Pour lutter contre ces actes, il est nécessaire d’informer et d’expliquer les différentes fraudes existantes à votre proche. Des règles de vie simples à suivre peuvent souvent permettre de désamorcer des situations à risques. Avec Jonathan, 52 ans et sa mère Anne-Laure, 84 ans, nous relèverons quelques conseils pour sécuriser votre proche autant que possible.

“Ma mère habite un petit pavillon en banlieue lyonnaise. Et ces derniers temps, il y a eu une augmentation de démarches par téléphone. Ils vous appellent pour savoir si vous êtes chez vous, en prétextant de vous offrir des services de téléphonie. Si personne n’est à la maison, ils en profitent pour cambrioler votre domicile. C’est très inquiétant.”

 

 

 

 Afin de préserver davantage les personnes âgées du danger, l’Etat a lancé une opération “tranquillité seniors » organisée durant les vacances scolaires. Bien souvent, les grands-parents vont chez leurs enfants afin de garder leurs petits-enfants. Pour éviter des cambriolages, les grands-parents sont invités à signaler leur absence au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie qui organiseront des patrouilles afin de surveiller leurs domiciles.

Les 4 conseils pour maximiser la sécurité de votre proche

 Conseil 1 : Se bâtir un réseau d’entraide 

  • Avoir des numéros d’urgence à portée de main (112 Urgences, 17 Gendarmerie, 15 SAMU)
  • Entretenir des relations avec le voisinage

D’une façon générale, l’isolement est un facteur d’insécurité. Autant que possible, incitez votre proche à faire partie de la vie locale et associative de sa commune, ainsi que de connaître ses différents voisins.

“Depuis toujours, lorsque je rends visite à ma mère, je vais également saluer les voisins et prendre de leurs nouvelles. Nous avons échangé nos contacts et cela me rassure. S’il se passe quelque chose, je suis rassurée de savoir qu’ils pourront s’entraider.”

S’entourer et solliciter de l’aide devraient être des réflexes lorsque l’on devient âgé. Ainsi, lorsque votre proche est dans la rue, s’il se sent suivi, il ne doit par exemple pas hésiter à interpeller d’autres passants et à entrer dans des lieux animés puis expliquer sa situation pour obtenir de l’aide.

S’il est chez lui, nous conseillons à votre proche de maintenir le contact avec les habitants environnants, qui sont là pour les écouter, les conseiller ou les aider. Une autre recommandation est d’éviter de recevoir des inconnus seuls. Si votre proche a besoin d’un ouvrier ou d’un technicien, il peut demander à un voisin d’être présent ou de passer pendant l’intervention.

Enfin, les gendarmes ou policiers de votre quartier sont évidemment censés être vos interlocuteurs premiers en cas de nécessité ou de stress.

Conseil 2 : Ne pas donner sa confiance trop facilement

  • En cas de doute, ne pas laissez entrer une personne chez vous
  • Vérifier les informations à propos de votre interlocuteur
Il ne s’agit pas de perdre tout savoir-vivre ou de manquer de courtoisie envers les inconnus mais bel et bien d’éveiller l’attention de votre proche afin qu’il soit davantage vigilant en particulier autour de trois situations quotidiennes.

Comme dit plus haut, lors de la visite à votre domicile d’un opérateur, d’un peintre, d’un policier ou autre, il ne faut pas hésiter à contrôler leur identité en demandant une carte professionnelle et un justificatif d’intervention. Si vous n’avez pas de certitude, il convient de ne pas laisser entrer et décliner l’intervention.

Au moment de retirer de l’argent à un distributeur de billets, nous recommandons à votre proche de privilégier des endroits passants et connus. En cas de problème, la meilleure solution est de le signaler directement au personnel de banque, plutôt que de se fier à une autre personne.

Enfin, lors d’achats en ligne sur leur ordinateur ou tablette, montrez à vos proches comment s’assurer de la sécurité d’un site grâce à l’apparition des icônes de cadenas et clés en bas du navigateur. Aussi, prévenez-les de toutes les arnaques faites autour des emails bancaires demandant de renseigner des coordonnées bancaires, ou encore de payer pour l’obtention d’un éventuel cadeau. En cas de doute quant à un certain email reçu, vous pouvez lui demander de se référer à votre avis personnel avant de faire quoi que ce soit.

Conseil 3 : Ne pas attirer l’attention

  • Éviter de porter des objets de valeurs de façon ostentatoire
  • Ne pas laisser visibles de manière trop évidente vos biens de valeurs

Vivons heureux, vivons cachés ? Malheureusement, dans bien des cas, l’adage dit vrai. Autant que possible, nous recommandons à votre proche, surtout s’il est seul, de ne pas prendre avec lui d’accessoires de valeur lorsqu’il se ballade à l’extérieur. Par exemple, dans une voiture, le bon réflexe serait ne pas mettre ce type d’objets en évidence, mais de les placer sur le plancher du véhicule, sous le siège ou dans le coffre, et penser à bien verrouiller les vitres et les portières au démarrage.

Pareil à la maison. Nous avons encore plus tendance à ne pas faire attention mais évitons de placer des objets de valeurs près des fenêtres, ou dans l’entrée.

Enfin, bien sûr, nous recommandons de ne pas se promener avec une somme d’argent trop importante ni de porter de nombreux bijoux de façon visible.

“J’ai eu une discussion avec ma mère à propos de l’un de ses colliers qui compte plusieurs diamants. Elle trouve inadmissible de devoir cacher le cadeau que lui a fait son mari grâce aux efforts de son travail. Je ne peux pas lui donner tort de vouloir le porter. Ce n’est pas facile de trouver le juste milieu, mais quoi de plus important que sa sécurité ?”

Conseil 4 : Protéger son domicile

  • Équiper le domicile de votre proche
  • Envisager une solution d’habitation sécurisée 24h/24

Tout d’abord, il convient d’avoir un système de fermeture fiable pour toutes les ouvertures du domicile. La porte d’entrée doit faire l’objet d’une attention particulière, dotée idéalement et selon votre budget d’un viseur optique mais aussi d’un entrebâilleur. Pour le reste du logement, vous pouvez installer des équipements techniques adaptés (volets, grilles, éclairage automatique intérieur/extérieur, alarme ou protection électronique…).

L’idée n’étant pas de créer un environnement hostile pour votre proche avec une série d’équipements difficiles à gérer, mais de le faire se sentir bien, sans peur.

Si ces changements ne sont pas envisageables pour votre proche, car trop compliqués, nous vous conseillons de regarder les solutions d’habitation entièrement sécurisées offrant un environnement protégé.

Des résidences services seniors comme les Jardins d’Arcadie proposent un service contrôlé en permanence pour les accès, des équipements spécifiques pour éviter les risques domestiques, des personnels qualifiés et présents 24h24 ainsi qu’une télé-assistance 24h/24. Tout en gardant sa pleine indépendance, ce genre d’habitation permet d’éviter bien des désagréments au quotidien.

Vous pensez que la situation de vote proche est à risque ?