Les animaux, meilleurs amis des seniors

Vivre

Ce n’est un secret pour personne, les animaux de compagnie apportent réconfort et apaisement au sein des foyers. Mais ont-ils des bénéfices particuliers pour les seniors ? Et comment peut-on les maintenir à leur domicile le plus longtemps possible ? Lorsque la vulnérabilité de l’âge s’installe, il n’est pas toujours évident de garder un animal de compagnie à ses côtés et d’assurer son bien-être. Avec l’histoire de Bénédicte, 56 ans et de sa maman Jocelyne, 81 ans, nous découvrons tous les bienfaits qu’un animal de compagnie peut apporter et comment l’accueillir au mieux.
Selon de récentes recherches :

  • Les propriétaires d’animaux de compagnie seraient en meilleure santé que le reste de la population et rendraient 15 à 20% moins souvent visite à leur mé
  • Pour améliorer la vie en structures d’accueil pour personnes âgées, 30% des personnes interrogées ont répondu, en premier ou second choix, « pouvoir accueillir les animaux de compagnie ». *
*Etude Terra Nova 01/10/2018 І L’heure du choix : l’entrée des personnes âgées en structure d’accueil : http://tnova.fr/notes/l-heure-du-choix-l-entree-des-personnes-agees-en-maison-de-retraite

3 bénéfices des animaux de compagnie sur les seniors

 01. Un remède de santé publique

  • Lutter contre la sédentarité
  • Favoriser quiétude et soutien
“L’année où ma mère a eu Neige, son petit bichon maltais, elle vivait encore dans son appartement en ville. Quelques mois après seulement, elle a fait une chute dans ses escaliers et a dû se faire opérer puis a décidé de déménager en résidence services seniors.”

Les animaux, par leur présence, nous font passer par de nombreuses émotions et nous amènent également à agir. Un chien doit être sorti au moins deux fois par jour pour faire ses besoins et se dégourdir les pattes, tandis qu’un chat nous amuse des heures simplement à être en mouvement ou ronronner chez nous. Les animaux ont la faculté incroyable et fascinante de libérer l’esprit humain du stress et des angoisses en lui apportant tranquillité et consolation lorsqu’il en a le plus besoin.

Mais ce n’est pas tout. Pour les seniors qui font parfois face à une raréfaction des rencontres et/ou une perte progressive de leurs capacités cognitives, l’animal devient un véritable médiateur avec l’entourage. Les enfants, souvent très attirés et amusés par les animaux, auront une raison de plus de visiter leurs grands-parents si ces derniers possèdent un animal de compagnie.

“Au moment de la chute, nous avions pris Neige avec nous, le temps que ma mère sorte de l’hopital et retrouve son indépendance physique pour s’en occuper correctement. Elle a ensuite pris la décision d’aménager dans une résidence services seniors. Nous avons donc gardé le chien un peu plus longtemps, mais faisions bien attention de l’amener à chaque visite à la résidence. L’arrivée de cette petit chienne était un vrai élément de motivation dans la convalescence de ma mère. Elle souhaitait pouvoir la récupérer au plus vite et pouvoir l’emmener se promener à nouveau.” explique la fille de Jocelyne.

Ainsi, l’animal peut permettre aux seniors de recréer du lien avec d’autres personnes, de briser la solitude et de maintenir leurs capacités physiques, en pratiquant un exercice quotidien plusieurs fois par semaine.

 02. Un partenaire de vie

  • Maintenir un bon équilibre mental
  • Amener un sentiment d’utilité et de responsabilités
Au-delà du soutien moral qu’ils apportent, les animaux permettent à leur maître de se sentir utile. Le fait de devoir s’occuper d’un autre être vivant que soi-même empêche le repli sur soi et favorise le sentiment d’utilité qui fait trop souvent défaut à nos seniors.

“Dans toute cette histoire, avec du recul, je me rends compte que ma mère aurait pu rapidement se renfermer sur elle-même. La chute l’a rendue temporairement vulnérable et elle s’est mise à douter de sa propre forme physique. Mais avec la visite de Neige elle a redoublé d’efforts pour se remettre en forme. Une fois guérie, elle l’a récupérée auprès d’elle dans la résidence et a voulu se montrer à la hauteur : elle a recommencé à la sortir deux fois par jour pour son bien-être. Le chien fut immédiatement un lien de réconfort entre ma mère et son nouvel entourage.”

De récentes recherches ont également prouvé que la présence d’un animal favoriserait la production d’ocytocine, souvent appelée « hormone de l’attachement ». Ainsi, cette hormone nous permettrait d’avoir plus de compassion pour notre entourage et pour nous-mêmes. En étant plus positifs, les seniors vivent plus sereinement et bénéficient d’un équilibre mental plus solide.

 03. Un nouveau membre de la famille

  • Évaluer la charge financière et logistique
  • Définir qui s’occupera de l’animal si le senior ne peut plus le faire

Avant de prendre un animal de compagnie, nous vous conseillons de vous poser plusieurs questions avec votre proche, car les responsabilités touchent l’ensemble de la famille et pas seulement votre parent âgé. Qui s’occupera de l’animal lorsque votre proche ne pourra plus le faire ? L’animal est-il accepté en résidence seniors et / ou en établissements pour personnes âgées ? Combien coûtent les soins annuels vétérinaires ?  

“Ma mère vit toujours en résidence seniors avec Neige. Nous savons que pour le moment elle s’en occupe très bien toute seule, mais si cela devait changer, nous avons commencé à nous renseigner auprès d’une association qui pourrait prendre en charge les sorties quotidiennes de la chienne. Il nous semble primordial de rassurer ma mère sur ce point et de lui apporter tout notre soutien. Nous restons lucides sur l’engagement qu’impose la possession d’un animal.”

Avant de franchir le pas et d’accueillir un animal de compagnie, nous vous invitons à en parler avec votre proche et à solliciter l’avis d’un vétérinaire pour bénéficier de conseils judicieux sur l’âge et la race de l’animal à adopter, selon le caractère et le mode de vie de votre proche. En effet, il s’agit véritablement de recevoir un nouveau membre au sein de votre famille : un être à part entière qui prendra soin autant que vous de votre parent.

Rien de tel qu’un animal pour reprendre du poil de la bête : nos conseils pour choisir l’animal de compagnie de votre proche

Il existe une multitude d’animaux qui peuvent être intégrés facilement au sein d’un foyer : chiens, chats, hamsters, cochons d’inde, lapins, poissons… Cependant, peu d’entre eux sont facilement apprivoisables et peuvent vraiment jouer un rôle de « partenaire » au quotidien.

Nous recommandons un chien ou un chat pour votre parent âgé. Ces deux animaux, bien qu’ils nous obligent à consacrer du temps et de l’argent, sont facilement adaptables à la vie humaine. La petite taille de l’animal est indéniablement un atout pour accompagner une personne d’un certain âge : l’animal demandera moins d’entretien, consommera moins, aura moins tendance à faire de dégâts chez vous et tiendra sur les genoux !

 

 

 

Le top 3 des chiens pour les seniors

Le Teckel

Intelligent, affectueux, adaptable : dynamique mais aussi patachon

Le Spitz nain

Attachant et joueur : il est un remède anti-solitude

Le Cavalier King Charles

Calme, peu aboyeur et affectueux : il incarne la douceur

*Pensez à la SPA si vous souhaitez adopter

Votre proche possède un animal de compagnie et cela l’a aidé dans sa vie quotidienne ?