L’amour, le dialogue et le partage “Je veux être présente lorsqu’il faut l’être.”

S'inspirer

Mauricette, 82 ans, chemisier à fleur et grand sourire aux lèvres, nous accueille chez elle. Cette personnalité haute en couleur nous explique que tous les matins elle commence son petit déjeuner en lisant les informations. Elle fait un tour sur internet, se connecte à son compte Facebook sur lequel elle suit essentiellement ses enfants et petits-enfants, et enfin regarde ses emails. C’est le rituel du matin de cette grand-mère moderne bien dans son époque. Dans la journée, elle se détend en jouant aux cartes : les massages et la méditation, très peu pour elle. Ce qui est cocasse puisque le bien-être, c’est le métier de sa fille.

“A 20 ans, j’ai trouvé un travail et je suis partie de chez mes parents. Je voulais quitter le cocon familial. Je vivais alors à La Rochelle et je travaillais à l’intendance militaire. Là, j’ai rencontré mon mari et nous sommes ensuite partis vivre en région parisienne. Nous avons eu deux enfants, un garçon et une fille qui ont respectivement 58 et 54 ans. Ils ont eu, à leur tour, deux enfants chacun.

J’ai eu une vie très heureuse. Mon mari était très gentil. Malheureusement, il nous a quitté il y a 8 ans, après 15 ans de maladie. Il y a des jours où je me demande pourquoi il ne m’appelle pas à ses côtés… Il est toujours présent dans mon quotidien. Comme le dit ma fille, c’est certainement cet amour qui m’aide à continuer de vivre.”

En choisissant de s’installer dans une résidence services séniors près de sa fille, Mauricette a gardé toute son indépendance sans pour autant s’enfermer dans la solitude. Lorsqu’elle n’est pas avec ses nouveaux amis soit pour une partie de carte soit pour découvrir une activité proposée par l’équipe d’animation de la résidence, Mauricette reçoit ses petits-enfants et ses enfants. Véritables moments de partage et de complicité ou même de concertation car parfois, comme dans toute famille, ses proches rencontrent des difficultés à vivre ensemble ou des incompréhensions.

Cette grand-mère, franche et sans détour, n’hésite pas à accueillir et conseiller grâce à son expérience, et essaie de transmettre les valeurs qu’elle a cultivées tout au long de sa vie :  honnêteté, courage et travail.

Aujourd’hui ce qui rend Mauricette particulièrement heureuse c’est de parler de son mari avec ses enfants et de se remémorer des passages de leur vie. Ces moments en famille sont importants pour se retrouver tous ensemble. Aussi “que ce soit avec mes enfants ou avec mes petits-enfants, même s’ils ne m’appellent pas ou ne me rendent pas visite pendant un certain temps, lorsqu’ils le font, c’est comme s’ils m’avaient quittée la veille. Je veux être présente lorsqu’il faut être présent”, nous raconte-t-elle.

Finalement, la présence, l’écoute et le dialogue de nos seniors, n’est-il pas le pilier central de toute famille ?