La préparation d’un voyage pour les seniors : on vous guide !

Vivre

Le désir de découverte n’a pas d’âge ! Avec plus de temps, toujours en forme, les seniors d’aujourd’hui sont également des globetrotteurs. En 2015, l’INSEE référençait déjà 17 millions de français de plus de 60 ans. Une catégorie qui souhaite changer les codes et ne plus être nommée “vieux”. Au contraire, cette nouvelle génération compte poursuivre ses envies de liberté bien après la retraite, et cela en explorant le monde à son rythme.

Plus éclectiques que jamais, les seniors voyagent maintenant à l’étranger, en France, en groupe ou avec leurs petits-enfants. Toutefois, quelques conseils pratiques peuvent être observés afin de garantir les meilleures conditions pour la préparation et sur place.

En bref

Avec cette nouvelle génération de seniors, l’adage devient maintenant « les voyages forment la seconde jeunesse » ! Avides de découvertes, les seniors ont envie d’évasion mais pas à tous les coûts. Pour certains, les voyages se préparent avec un voyagiste dans le cadre de séjours à thème ou avec des services spécialisés. Pour d’autres, bien souvent les anciens baby-boomers, les voyages se programment en solo grâce aux amis ou à la famille, ou tout simplement avec les guides et internet. Dans tous les cas, voyager n’est plus un luxe uniquement réservé à la jeunesse, et tant mieux !

3 étapes pour des vacances au Zénith !

1/ Check up santé obligé !

Votre proche se sent en forme et ne démontre aucun signe de difficultés physiques. Toutefois, avant un départ, passé un certain âge, il est recommandé de consulter son médecin (surtout en cas de destination lointaine ou d’efforts intenses comme des randonnées en altitude). Outre les vaccins requis pour des destinations particulières, il est bon de savoir que les moyens de transports tels que l’avion et les bateaux sont propices à la transmission de la grippe. En cas de croisière ou de voyage long-courrier, pensez-y : il serait dommage que votre proche passe ses vacances au lit…

Une autre astuce toute simple qui peut être d’une grande aide est de se faire traduire les principaux noms de médicaments que votre proche prend habituellement en cas de traitement régulier, mais aussi pour des principes actifs de médicaments non tolérés.

Enfin, pour des vacances totalement sereines, nous recommandons de souscrire à une assurance prenant en charge l’assistance et le rapatriement.

2/ Validation de la feuille de route

En solo ou avec des agences de voyages spécialisées, les seniors ont de nombreuses possibilités pour organiser leurs vacances. Des structures très variées existent pour accompagner les seniors dans la préparation de leurs voyages :

  • Vacances bleues pour bénéficier automatiquement d’une assurance et d’une assistance. Par exemple, les seniors sont accompagnés dans les transferts depuis et vers les aéroports, afin de ne pas être confrontés à la barrière de la langue ou se faire avoir par des « faux taxis ».
  • Senior’Evad et Groopiz pour des voyages en groupe, afin de se sentir entouré et d’avoir des compagnons de route ayant un rythme similaire.
  • MSC Croisières pour embarquer en mer : les croisières ont l’avantage d’avoir souvent un personnel parlant plusieurs langues et d’offrir la possibilité ou non de participer aux excursions.
  • Cercle des vacances pour des voyages sur-mesure, avec des plannings pouvant être plus souples et adaptés au rythme des seniors.

Nous l’avons déjà dit, les nouveaux grands-parents sont plus actifs et emmènent même parfois leurs petits-enfants avec eux. Certaines structures disposent d’accueil et d’accompagnement spécialisés pour les grands-parents qui sont accompagnés par leurs petits-enfants. Ainsi, plus la peine de se creuser les méninges pour trouver des vacances adaptées aux deux générations, et occuper les petits : des tours opérateurs proposent désormais des activités physiques ou culturelles intergénérationnelles pour découvrir les histoires et savoir-faire locaux.

Un dernier conseil avant de valider votre feuille de route : si votre proche a des difficultés pour se déplacer, nous vous conseillons de vous renseigner en amont afin d’éviter les mauvaises surprises. En France, l’association Tourisme et handicap délivre un label homonyme aux équipements touristiques.

3/ Faciliter l’adaptation sur place

Une fois sur place, que faire ? Pour ceux qui ont décidé de partir à l’aventure, l’arrivée peut être plus compliquée que prévue : difficultés pour communiquer, se repérer, ou encore comprendre les équivalences monétaires. Cependant, grâce aux nouvelles technologies, tous ces obstacles seront surmontés du bout des doigts.

  • Avec Google Translate par exemple, votre proche peut accéder à plus de 103 langues. L’application fournit également des décryptages instantanés en prenant simplement un texte en photo. Un moyen très efficace pour rapidement briser la glace avec les locaux.
  • Avec Google Maps, en un clin d’oeil, le navigateur fournit un itinéraire avec la possibilité de le sauvegarder pour l’avoir disponible même sans connexion internet.
  • Toujours utile pour comprendre les prix dans une autre monnaie, l’application Easy Currency Converter sera également une alliée.
À ne pas oublier, les touristes sont des cibles pour les voleurs à la sauvette et encore plus pour les personnes âgées. Aussi, nous conseillons à votre proche de ne pas mettre ses documents et son argent au même endroit et de privilégier les petits sacs en bandoulière.

Besoin d'avoir plus de conseils pour un voyage facile ?