Comment maintenir le bien-être de nos grands-mères ?

S'inspirer

Toutes les occasions sont bonnes pour dire aux gens qu’on aime, qu’on les aime. Le 3 mars, nous vous invitons à célébrer toutes les grand-mères, et par la même occasion toutes les femmes ! Bien souvent, elles sont de véritables piliers dans la famille, et une aide à tout moment pour leurs enfants comme pour leurs petits-enfants. « Mamie tonique », « mamie gâteau » ou « mamie voyage », les grand-mères d’aujourd’hui sont épanouies et pleines de surprises. Avec Nathalie, sa fille Angélique et sa petite-fille Laura, nous vous inspirons pour entretenir le bonheur de vos grand-mères.

“Ma mère nous a toujours épaulée avec ma fille Laura. Sans faille ! A toute heure du jour comme de la nuit. Il est vrai que je ne me mettais pas vraiment à sa place et que j’ai toujours profité de cela sans me poser de questions… J’étais débordée ! Mais maintenant que ma fille est grande, j’ai décidé de davantage prendre soin d’elle et de l’entourer d’amour avec ma fille, à notre tour.

 
Pour la petite histoire…

Pour les éternels dubitatifs, nous devons préciser que cette fête était bien avant tout une fête commerciale. Créée en 1987 par le café grand’Mère du groupe Kraft, la fête des grand-mères s’est rapidement popularisée au sein de la société et fait maintenant partie du calendrier national. Elle est l’occasion d’offrir une petite carte à nos mamies, ou tout simplement de leur rendre visite pour quelques heures.

Des idées pour garantir le bonheur des grands-mères, et de toute la famille !

 01. Favoriser les relations

  • Être le passeur entre les générations
  • Maintenir le lien tout au long de l’année

Les grand-mères sont très rapidement mises à contribution au sein de leur famille : elles aident leurs enfants avec leurs nouveaux-nés, soulagent leur rythme quotidien, gardent les petits-enfants lorsqu’ils grandissent… Les missions des grand-mères sont parfois très longues, et le temps qu’elle nous accorde, précieux.

Dès la naissance de ma fille, ma mère m’a aidée, conseillée et soulagée. Très vite, elles ont eu une grande complicité. Cependant, avec l’arrivée de l’adolescence, puis les études à l’étranger de Laura, cette complicité n’était plus aussi évidente. Maintenant, dès que Laura retourne en France, je m’arrange systématiquement pour les réunir pour qu’elles se retrouvent comme avant.”

En effet, il convient aux parents de jouer le rôle d’intermédiaire entre les générations. Ils peuvent favoriser le maintien du contact qui tend à s’émincer avec le vieillissement des uns comme des autres. Avec bienveillance, n’hésitez pas à inciter vos enfants comme vos parents à s’appeler, plutôt qu’ils vous demandent des nouvelles réciproquement. Le premier dimanche de mars a été choisi pour célébrer nos grands-mères et leur rendre hommage : qu’elle soit « mamie », « manou », « granny » ou encore « bonne maman », rappelez à vos petits-enfants cette occasion car c’est un petit effort pour une grande joie !

 02Organiser des activités

  • Être totalement présent et faire plaisir
  • Prendre en compte les intérêts et les capacités de chacun

Que ce soit pour la journée de la fête des grand-mères ou à tout moment de l’année, en mettant en place des moments à partager, vous pouvez davantage mobiliser l’attention de chacun, vos enfants, vos parents et vous-même. En effet, les cadeaux les plus appréciés par nos mamies sont souvent les moments passés, et les souvenirs gravés pour la vie.

Nous vous l’accordons, il n’est pas facile de satisfaire des publics aussi différents, mais cela peut-être quelque chose de simple et accessible à tous. Un après-midi à faire des gâteaux, aller au cinéma ou voir un spectacle, sortir dîner, se retrouver pour un déjeuner, aller faire les magasins… Notre conseil est de prendre en considération les capacités de chacun, quelles soient physiques ou caractérielles !

“J’ai déjà essayé de faire des virées shopping avec ma mère et ma fille. Je n’ai essayé qu’une fois ! Ce fut un fiasco. Nous avions chacune des rythmes différents, et des goûts différents. Donc maintenant, quand ma fille vient pour quelques jours ou semaines en vacances, ma mère vient à la maison ou ma fille se rend chez elle et moi je vais faire mon shopping pendant ce temps ! Je les rejoins après, lorsque le gâteau est prêt pour le thé, comme ça ça convient à tout le monde !”

 03. Apprendre le « laisser-faire »

  • Ne pas rechercher à réguler la relation grand-mère et petits-enfants
  • Faire confiance

Bien que vous nous invitions à être le passeur entre les générations, nous vous recommandons de ne pas trop chercher à commander la relation qui se crée entre vos enfants et vos parents.

Oui, les grands-parents ont tendance à être plus souples que les parents. Vous vous direz sûrement, “avec moi, ils n’ont jamais été aussi doux”. Cela arrive et tant mieux ! Vos parents ont le droit de tenir ce rôle de « partenaire » ou « conseiller », sans pour autant s’ajouter davantage de charges en intervenant trop dans l’éducation de vos enfants. Leur position se situe souvent dans le partage et leur éveil. Si vos parents vont à l’encontre de vos principes éducatifs, nous vous conseillons d’ouvrir la discussion calmement.

“Dans mon cas, je dois dire que j’ai toujours eu une totale confiance en ma mère. J’étais tout à fait à l’aise lorsque je lui laissais ma fille. Seulement une fois, nous avons eu une tension. Ma mère commençait à faire des remarques sur ma coquetterie auprès de ma fille. Bien que ce soit fait avec humour, je n’aimais pas du tout cela. J’avais l’impression d’être décrédibilisée.

Bien souvent, les grands-parents veulent transmettre des valeurs telles que la politesse, le respect, le courage, le travail… En général, loin d’eux l’idée d’être donneurs de leçons. Toutefois, si vous n’êtes pas à l’aise avec leur façon de faire ou d’être avec vos enfants, parlez-leur afin d’éviter les quiproquos qui peuvent conduire à des tensions au sein de la famille. Gardez toujours à l’esprit que les grands-parents peuvent occuper une place très particulière pour vos enfants : profitez-en. Aujourd’hui, nos grands-mères sont de plus en plus « modernes », et bien différentes de celles d’antan… Alors pensez à elles pour leur fête, car il est encore plus facile qu’avant de leur faire partager un moment de qualité avec vos enfants. Elles ont la pêche, certaines sont sur Facebook, et d’autres regardent même Netflix !

Vos enfants et vos parents ne communiquent plus assez ?