Comment faire face à une perte d’autonomie temporaire ?

Comprendre

Lorsque nos proches perdent leur autonomie de façon imprévue, à la suite d’un accident ou d’une opération médicale, nous nous retrouvons rapidement démunis. Quelles solutions existent et comment y accéder ? Aujourd’hui, nous vous proposons de prendre connaissance des différentes alternatives de logements dédiées aux besoins des seniors confrontés à une fragilité soudaine et provisoire. Avec David, 55 ans, et son père Jean-Pierre, 85 ans, nous découvrons comment protéger votre proche tout en préservant votre propre liberté.

“Mon père a fait une chute à son domicile. Rien de très grave, mais suite à son hospitalisation il n’était pas prêt à revivre tout seul chez lui. Je vis dans un petit appartement et avec mon travail prenant, je ne pouvais me permettre de déménager pour vivre chez lui à plein temps. Heureusement, nous avons finalement trouvé une solution parfaite pour nous deux !”

 

Ponctuels ou réguliers, les besoins en hébergement temporaires peuvent faire l’objet de demande d’aides financières de l’État. En effet, pour certains cas de figure, l’État soutient les personnes âgées et leurs familles dans le cadre de la loi relative au vieillissement de la société.

Les clés pour faire face à la perte d’autonomie momentanée de votre proche

 01. Dans quel cas recourir à une solution d’hébergement temporaire ?

  • Encadrer la fragilité du proche âgé
  • Répondre à un besoin de répit pour l’aidant

Pour les personnes âgées, la possibilité d’être hébergées pendant une courte période dans une structure adaptée avant de rejoindre leur domicile peut résulter de diverses situations. En effet, cela peut être après une opération médicale, suite à une convalescence, après un choc psychologique ou encore parce que des travaux sont effectués à leur domicile. Cette décision court-terme peut aussi être « pratique », lorsque vous devez vous absenter et ne voulez pas que votre proche se sente isolé ou abandonné. Quoi qu’il en soit, il est possible que votre parent ait besoin d’un soutien physique et psychologique avant de retrouver son domicile.

Enfin, le besoin de placer pour une courte période l’aidé, peut également répondre à un besoin de l’aidant. En effet, depuis le 28 décembre 2015, les aidants bénéficient d’un droit de répit. Ce droit leur donne la possibilité de loger leur proche temporairement dans des structures adaptées afin de leur permettre de prendre du temps pour eux et se reposer. Pour en savoir plus, rendez-vous ici : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/actualites/quest-ce-que-le-droit-au-repit

Vous l’aurez compris, l’idée des offres d’hébergement temporaire est de permettre à l’ensemble de la famille de soulager son quotidien pour préparer le retour de son proche âgé à son domicile dans les meilleures conditions.

 

 02. Pourquoi les résidences services seniors sont particulièrement adaptées ?

  • Assurer un relai avec les équipes médicales
  • Garantir une sécurité et un encadrement 24h/24

Au-delà d’un cadre en adéquation avec les besoins des personnes âgées, les résidences seniors proposent une véritable coordination entre les intervenants médicaux et les acteurs sanitaires et sociaux. Intermédiaires entre les aidants et les intervenants médicaux, les résidences seniors mettent à disposition des services variés allant de l’aide matérielle pour faire les courses, l’entretien du linge… à l’aide administrative concernant la rédaction de couriers et la réalisation de certaines démarches.

Pour accompagner parfaitement chaque résident, ces services sont « à la carte ». Ainsi, chacun, en accord avec ses besoins et les possibilités de sa famille, peut trouver la solution qui lui permettra de se reposer en toute sérénité pour préparer le retour à son domicile dans les meilleures conditions.

“Par chance, il y avait une résidence seniors à quelques minutes de chez moi, et une place était libre ! Après une première visite, nous nous sommes mis d’accord avec la coordinatrice sur une solution sur-mesure comprenant le logement et une aide pour gérer les rendez-vous pour les soins médicaux.”

En effet, avec les années, les résidences services seniors s’inscrivent comme un relai entre les structures médicales et le domicile de la personne âgée. Cette fonction devient primordiale pour permettre aux aidés comme aux aidants de prendre le temps nécessaire pour se rétablir totalement avant de reprendre la vie quotidienne. Ces résidences disposent aussi d’activités ainsi que d’un service de restauration sur place. Ces spécificités sont rassurantes aussi bien pour les aidants que pour les aidés.

Un court-séjour dans ce type de résidences peut également être vécu comme un moyen de se délivrer de certains a priori sur la vie en structure d’accueil : peut-être que cela permettra à votre proche de ne plus écarter la possibilité d’y vivre un jour ? Car vivre en résidences seniors, c’est avant tout vivre dans un nouveau chez-soi : votre proche y dispose de son propre appartement, avec ses propres meubles.

 03. Que faire en cas de dépendance médicale prolongée ?

  • Contacter une structure avec un personnel médical sur place
  • Encourager votre proche afin qu’il reste positif

En raison de la diminution des durées moyennes de séjours en médecine et en chirurgie, une nouvelle offre de soins s’est créée pour répondre aux besoins temporaires et favoriser le retour au quotidien du patient. Ces solutions concernent principalement les personnes ayant une dépendance totale et ne pouvant retrouver leur autonomie directement après leur hospitalisation.

“Dans la même période, un ami de mon père a aussi fait une chute. Malheureusement pour lui, les conséquences furent plus importantes et il a choisi d’être suivi dans un établissement SSR. Là-bas, il a pu bénéficier d’une rééducation pour lui permettre de remarcher avant de pouvoir retourner chez lui.”

C’est le cas des établissements autorisés dans l’activité des Soins de Suite et de Réadaptation, appelés « SSR ». Ils représentent un pivot entre les soins de longue-durée et ceux de courtes-durée avant le retour possible au domicile. Ces établissements assurent les soins médicaux curatifs et palliatifs, la rééducation et la réadaptation aux gestes du quotidien.

Enfin, vous pouvez également trouver un soutien auprès des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, les EHPAD. Ces structures communément connues sous l’appellation « maisons de retraites » sont adaptées aux personnes dépendantes et disposent d’un personnel médical sur place.

Un court-séjour en résidence services seniors