Comment, en 2019, rapprocher grands-parents et petits-enfants ?

Se parler

En général, les grands-parents occupent une place particulière dans la famille. Plus disponibles que les parents, ils sont bien souvent un repère pour les générations plus jeunes, mais dans quelle mesure ? Aujourd’hui, des études prouvent que leur place dans l’éducation est moins grande, bien que les parents souhaiteraient tout de même conserver une part de tradition. Aussi, avec Victoria 52 ans, mère de deux enfants, et ses parents 78 et 83 ans, nous chercherons à comprendre comment préserver ce lien si particulier et comment le faire évoluer pour le bien-être de toute la famille.

“Je n’ai pas toujours partagé les principes éducatifs de mes parents, encore moins ceux de mes beaux-parents… Au début, j’étais presque réticente à leur laisser mes enfants certains soirs ou le week-end. J’ai ensuite compris que mes relations personnelles ne devaient pas impacter celle de mes enfants avec leurs grands-parents…”

De nos jours, les parents recherchent d’autres sources de conseils et d’inspiration que celles de leurs propres parents. Les grands-parents sont plus en forme et plus occupés dans la poursuite de leurs passions et activités, ainsi la relation petits-enfants et grands-parents est passée d’un rapport hiérarchique à un rapport de coopération. En effet, les grands-parents n’ont plus à éduquer les petits-enfants mais à partager du bon temps ensemble.

 

 

3 points clé pour faciliter la relation grands-parents et petits-enfants

 01. Réinventer les liens entre les générations

  • Communiquer aux grands-parents vos propres principes d’éducation
  • Demander de l’aide aux grands-parents mais pas systématiquement

Pour créer des bases solides aussi bien pour l’enfant que pour la famille dans laquelle il grandira, nous vous recommandons de mettre au clair vos principes d’éducation. Les grands-parents peuvent être un relais dans l’éducation et l’unité familiale mais ne doivent rien imposer sinon conseiller. Peut-être ne seront-ils pas aussi stricts que les parents, et tant mieux ! Lâchez du leste et entretenez une bonne entente entre vous.

“En discutant avec des amis, j’ai pu prendre du recul et voir que mon attitude pouvait être égoïste par rapport à mes enfants. En limitant leur relation, j’étais en train de mettre une distance entre mes enfants et leurs grands-parents, or ce n’était pas du tout ce que je souhaitais.” retrace Victoria

Ne cherchez pas à contrôler les relations entre les grands-parents et vos enfants. Il faut les laisser se construire librement. En effet, il est parfois encore plus difficile d’accepter les variations éducatives de l’autre côté de la famille : vos beaux-parents viennent peut-être d’un autre milieu, croient en une autre religion ou n’ont tout simplement pas les mêmes valeurs. Mais ces différences ne doivent pas être un frein à leur rapprochement avec vos enfants, tant que vous avez posé certaines règles. Essayez plutôt de voir cela d’un oeil constructif : cela pourra amener votre enfant à être plus ouvert d’esprit, et à se former par la différence. Jeux et mémoire familiale feront immanquablement partie de ce lien, et pour beaucoup, les grands-parents permettront une écoute plus ouverte.

Si les relations parents-enfants peuvent être souvent conflictuelles, celles avec les grands-parents sont naturellement sans rivalité.

 02Encourager la transmission familiale

  • Parler en bien des grands-parents à vos enfants
  • Multiplier les visites

Les petits-enfants adorent savoir comment leurs parents étaient à leur âge. Quelles bêtises ont-ils fait, les notes qu’ils avaient à l’école… Ils sont aussi curieux de l’histoire de leurs grands-parents et des origines de la famille. Ce bagage familial est important. Il donne des racines aux petits-enfants et les enrichit émotionnellement.

Il a également été noté que cela apaise et sécurise les enfants de savoir qu’ils peuvent compter sur un pilier affectif autre que leurs parents. Cela permet à l’enfant de se sentir entouré par une communauté bienveillante, qu’il considèrera parfois comme plus « objective ».

C’est pourquoi il est important d’entretenir les liens. Les parents ont un rôle de passeur entre les générations. Que ce soit pour multiplier les visites, valoriser les grands-parents ou améliorer leur communication.

Les parents ont une double position à prendre : stimuler les rencontres en étant un « relais » puis laisser la place aux aïeux.

“J’ai pris l’habitude d’amener ma fille et mon fils chez leurs grands-parents plus souvent et certains week-end, ils restent même dormir. Ils ne me racontent pas exactement tout leur programme, mais ils sont ravis ! En faisant davantage confiance à mes parents et à mes beaux-parents, je me sens plus sereine. Encore aujourd’hui, bien que mes deux filles aient grandi, je sais que leurs grands-parents des deux côtés sont là pour eux, et c’est important ».

Malgré les différents qu’il y a pu y avoir dans le passé entre Victoria, ses propres parents ou ses beaux-parents, elle ne retient que le bon et organise des rendez-vous réguliers entre ses enfants et leurs aînés. Elle sait à quel point ces relations sont singulières.

 03. Gratifier l’apprentissage mutuel

  • Être soi-même, ne pas jouer un rôle
  • Partager ses expériences vécues

De nos jours, les grands-parents ne tiennent donc pas un rôle « dirigeant » avec leurs petits-enfants. Tandis que les plus jeunes sont une inspiration vers le futur et les nouveautés, les plus âgés offrent sécurité et apaisement. Qui n’a pas un plat préféré que seule sa grand-mère peut réaliser à la perfection ? Une odeur, un goût, une mélodie… qui apaise instantanément ?

Et pour de nombreux grands-parents, leur relation avec leurs petits-enfants réveille leur jeunesse et les stimule sur les innovations du monde actuel. Les petits-enfants se sentent valorisés et prennent confiance en apprenant à leur grands-parents à utiliser skype, à envoyer un email ou à faire des achats en ligne.

“Ma fille, qui a maintenant 21 ans, m’a dit un jour : “j’ai raconté à papi toutes mes peurs sur mon orientation professionnelle et tous les choix que je devais faire, et il m’a dit, “tu as de la chance, tu n’as devant toi que des challenges à vivre !” Nous nous sommes souri, mon père avait trouvé les mots justes pour la rassurer et lui permettre de voir l’avenir avec enthousiasme.” 

En tant qu’aimant et parent, vous avez désormais une place centrale au sein de la famille et du maintien des relations entre ses membres. Il faut apprendre à mettre de côté vos rancoeurs et vos inquiétudes pour tendre la main aux parents et aux beaux-parents : ils seront en général ravis de passer du temps avec vos enfants. De plus, ils pourront les garder et vous délivrer du temps libre seul ou en couple. Pour vos enfants, passer des moments avec des personnes âgées ne pourra être que bénéfique : l’apprentissage du respect, des règles de politesse et bien souvent, de l’histoire.

Vous souhaitez voir davantage vos enfants interagir avec vos parents ?