À 78 ans, ma mère s’offre une nouvelle vie !

Vivre

De nos jours, nous vivons en moyenne 30 ans de plus que nos grands-parents. De nombreux chercheurs parlent d’un nouveau stade de développement de vie auquel nous devons donner un sens. A travers l’expérience de Christine, 52 ans, et de sa mère, Jeannine, 78 ans, nous aborderons les étapes essentielles pour vivre pleinement une nouvelle vie après 70 ans.

“Je n’en reviens pas comme ma mère a su trouver un nouveau souffle et se réinventer une nouvelle vie à 78 ans ! Je suis très admirative de son parcours, et cela m’inspire pour ma propre vie !”, Christine.

Selon la psychologue Laura Carstensen, directrice du centre de recherche sur la longévité de l’université de Stanford, contrairement aux idées reçues, les personnes âgées seraient capables de mieux faire face aux changements. Les expériences passées des seniors leur auraient permis de développer une capacité d’adaptation plus forte et une plus grande aptitude à célébrer les petits plaisirs de la vie.

Les clés pour bien commencer
une nouvelle vie après 70 ans.

 01.
Comment aborder le sujet du changement avec votre proche ?

  • Comprendre la situation et l’état d’esprit de votre proche
  • Faire face avec clairvoyance et compassion
“Lorsque j’ai reçu ma mutation professionnelle, j’étais ravie, bien sûr, mais aussi un peu inquiète face aux changements à venir, pour ma mère et moi”, confie Christine.

Fille unique de Jeannine 78 ans, veuve depuis 5 ans, Christine a dû répondre à de nombreuses questions pour appréhender la situation de sa mère : est-elle en sécurité ? Est- elle entourée par des amis au quotidien ? A-t- elle besoin de voir sa famille plus qu’une fois par semaine ?

“Je n’étais pas très à l’aise pour aborder le sujet avec ma mère, car c’est une femme très indépendante, d’autant plus depuis le décès de mon père. Allait-elle vouloir me suivre dans une nouvelle ville ? Choisir de rester ? L’idée de la savoir loin de moi et seule me préoccupait mais sa décision lui revenait pleinement.”

Parfois, notre bienveillance nous pousse à surprotéger les personnes que nous aimons. Comme Christine l’a souligné, il est important d’accompagner votre proche et de dialoguer avec lui, mais de le laisser libre de faire son propre choix.

 02.
Comment savoir quel type de logement est le plus adapté ?

  • Définir une liste de critères ensemble
  • Prendre en compte la personnalité de votre proche
“A vrai dire, je ne connaissais rien aux différentes solutions de logements pour seniors. Je m’y suis intéressée pour ma mère et surtout parce que je déménageais. Ma mère aime faire ses courses seule et préparer de bons petits plats pour ses proches. Il fallait qu’elle puisse garder sa liberté d’aller et venir comme bon lui semblait, et de recevoir qui elle voulait. J’avais repéré une résidence seniors pas très loin de mon nouveau logement, du coup je lui en ai parlé. Cela me semblait être très bien adapté à son mode de vie et sa personnalité. Elle aurait son propre appartement tout équipé, mieux adapté à ses nouveaux besoins, et profiterait des activités proposées, si elle en avait envie. Mais est-ce que ça allait lui plaire ? J’étais aux anges le jour où elle m’a appelée pour me dire qu’elle voulait visiter la résidence dont je lui avais parlé. Sur place, on nous a expliqué que des courts séjours étaient possibles. Elle a souhaité essayer.”
Il est important de définir des critères dans un premier temps, car ils détermineront les grandes attentes de votre proche en matière de cadre de vie, et ainsi, de solutions de logement. Plusieurs options existent et sont adaptées au profil de chacun.

Dans le cas de Christine, les critères de sa mère, Jeannine, étaient :

  • rester indépendante
  • rencontrer facilement des gens
  • pouvoir recevoir chez soi
  • être proche de toutes les commodités

 03.
Comment retrouver une routine pour un quotidien serein ?

  • S’approprier son environnement de vie
  •  Prévoir des visites et des activités
“Grâce à la semaine d’essai, ma mère a pu tester sa nouvelle vie. Elle a repéré le marché pour faire ses courses, et elle a pu échanger avec d’autres résidents. C’était également important de pouvoir en parler avec d’autres personnes que moi. Et finalement, elle a décidé de déménager, elle aussi.

En 15 jours, elle avait déjà un planning bien chargé ! Elle a rencontré une autre résidente passionnée de cuisine. Ensemble, elles ont déjà commencé à s’organiser des petits dîners. Et pour nous, c’est encore mieux ! Nous sommes maintenant toutes les deux en centre-ville donc ça facilite grandement les visites

De la voir aussi épanouie en si peu de temps, ça me motive pour faire plus d’activités et rencontrer de nouvelles personnes !”

Quel que soit le choix du logement, il doit permettre à votre proche de vivre ses passions. Il aime la nature, peut-il faire des promenades facilement ? Il préfère la ville, les premières commodités sont-elles immédiatement disponibles ? Ensuite, n’hésitez pas à prévoir avec lui des sorties ou simplement à l’aider pour se renseigner sur des activités qui pourraient lui plaire. Se projeter est une dimension indispensable pour bien vieillir